Archives de Tag: arts du cirque

Il est temps que seuls les animaux humains fassent le spectacle dans les cirques !

Nous avions, il y a quelques mois, publié un article écrit par une militante, un très bel article sur les cirques sans animaux : « Que le cirque est beau quand il est sans animaux ! ».

Nous vous livrons aujourd’hui la traduction d’un article sur lequel nous sommes tombés par hasard hier, un bel article, à faire lire à ceux de votre entourage qui omettent encore de se poser les bonnes questions…

©-Pixelle-Photos-A.L.F

Article de Paul Graham – Las Vegas Informer – 22 mars 2014

«La compassion est parfois la capacité mortelle à ressentir ce que c’est que de vivre dans la peau de quelqu’un d’autre. Elle est connaissance du fait qu’il ne peut jamais vraiment y avoir paix et joie pour moi tant qu’elles n’existent pas pour vous également. « – Frederick Buechner

Imaginez ce que c’est, pour une mère et sa jeune progéniture, de vivre ceci : le bébé arraché après seulement un court laps de temps passé ensemble, pour être élevé en captivité, loin du cercle aimant et chaleureux de sa famille. Un être sensible désormais forcé de vivre dans un environnement exigu, soumis à toutes sortes de conditions météorologiques extrêmes. Un être sensible dont le sort est d’être dressé, battu, poussé à agir contre nature, au seul profit des humains, petits et grands…

Si une telle chose était faite à des humains en captivité, je suis sûr que les gens seraient outrés, et que cette pratique cesserait d’exister.

Mais en réalité, qu’importe l’espèce dont nous parlons, que ce soit d’animaux humains ou non humains ?

Dans les faits, nous, les humains, continuons d’utiliser les animaux pour notre bénéfice et notre divertissement, en leur refusant non seulement la liberté, mais aussi en les forçant à vivre une vie que nous ne souhaiterions pour rien au monde à un autre humain.

Une des façons pour nous de changer en conscience cet état de fait est de ne plus autoriser les cirques avec animaux. Il est grand temps que nous commencions à évoluer et à nous rendre compte que ceci est inacceptable, et qu’il est temps que ceci finisse.

Un certain nombre de pays ont déjà interdit l’utilisation des animaux dans les cirques. La Bolivie a été le premier pays à le faire, et a depuis été rejoint par le Pérou, la Grèce, Chypre, le Paraguay, la Colombie, les Pays-Bas et la Slovénie. Ce mouvement de contestation est en place dans de nombreux autres pays, en ce moment.

C’est un signe positif, et il doit nous donner l’espoir que les gens vont enfin s’instruire sur ce qu’il se passe réellement, et sur le pourquoi de la réaction de ces pays.

Il y a tellement de raisons impérieuses de le faire. Nous avons vu les images tournées lors d’infiltration et les photos témoignant de l’abus dont souffrent ces animaux prisonniers des hommes.

Beaucoup de gens ont ce souvenir d’enfance d’avoir été emmené au cirque, et d’y avoir vu de magnifiques animaux, comme les ours, tigres, lions, chevaux, éléphants, et de les avoir vu de près. Nous regardons ces animaux exécuter figures et tours, et c’est comme si nous avions été amenés à considérer qu’ils apprécient cette vie, qu’ils profitent, en quelque sorte, de leur captivité pour pouvoir réussir tout ça…

Malheureusement, ce n’est qu’une illusion. Ils n’en profitent pas plus que vous ou moi le ferions.

Ces animaux ne se portent pas volontaires pour exécuter tout cela. Ils sont contraints de vivre en captivité et exécutent ces tours, obéissent, par peur et dans la douleur des représailles de leurs formateurs et propriétaires.

Je suis sûr que la plupart des gens qui fréquentent le cirque le font pour transmettre à leur enfant quelque chose ressentie comme devant faire partie des souvenirs d’une vie.

Peut-être le font-ils aussi pour se reconnecter à leurs souvenirs, à leur propre enfance.

Pourtant, si nous sommes conscients qu’il y a un côté plus sombre dans le cirque, et que nous n’ignorons pas, au fond, quelle réalité se cache derrière, qu’enseignons-nous exactement à nos enfants, quel chemin suivons-nous nous-mêmes, en fréquentant les cirques ?

Je suis sûr que si la plupart des enfants savaient ce qui se passe réellement dans les coulisses, ils seraient en colère et voudraient savoir comment aider les animaux.

Ces cirques continuent d’exister parce que les gens paient pour venir les voir. Nous devons cesser simplement d’acheter les billets et encourager les autres à faire de même. Certains peuvent penser que le cirque a besoin d’avoir des animaux pour qu’il soit viable, mais ce n’est tout simplement pas vrai. Les pays qui ont interdit les animaux dans les cirques ont encore des cirques, mais ceux-ci se concentrent sur la performance des hommes, lesquels, j’en suis sûr, sont beaucoup mieux traités que n’importe quel animal. Tout ce que vous avez à faire est d’aller à n’importe quel spectacle du Cirque du Soleil et vous vous rendrez compte que vous n’avez nul besoin d’avoir des animaux performants pour être bien divertis.

Nous devons enseigner à nos enfants qu’il n’y a aucune justification à la captivité et aux mauvais traitements d’un être vivant, que ce soit pour le divertissement ou tout autre objet que nous pourrions évoquer. Nous devons d’abord l’apprendre nous-mêmes. Nous devons ouvrir nos yeux et nos cœurs, et faire ce lien. Nous sommes tous liés et nous devons réaliser que ce qui arrive à une espèce affecte chacun d’entre nous. C’est aussi pourquoi un si grand nombre d’entre nous trouvent qu’il est inacceptable de voir les animaux comme des marchandises … mis au monde et élevés dans le tourment et la maltraitance, pour finalement être abattus pour servir de nourriture, ou autre…

Peu importe que certaines de ces pratiques soient en place depuis des siècles. Il y a beaucoup de choses qui ont été faites tout au long de l’histoire que nous ne faisons plus aujourd’hui.

Utiliser des animaux dans un cirque a toujours été une chose répréhensible, et elle l’est toujours aujourd’hui. Nous avons besoin de voir clairement pourquoi les gens dans tant d’autres pays ont réagi de la façon dont ils ont réagi, et pris la bonne décision, celle de la compassion, et ont mis fin à cette pratique. Cela concerne les animaux comme les hommes.

Il est temps.

Pour plus d’informations sur ce qui se passe sur la lutte en cours pour libérer les animaux, vous pouvez suivre des organisations comme Animal Defenders International. Vous pouvez trouver des informations sur comment protester pacifiquement et éduquer les autres sur www.circusprotest.com

Il est temps de faire les choses convenablement, pour les animaux, pour nos enfants, pour nous-mêmes.

 Source : BEING VEGAN – It Is TIme For Only Humans To Be In The Circus

 

Publicités

Que le cirque est beau quand il est sans animaux !

Des chevaux lancés au galop terminant leur course en apesanteur. Des singes jongleurs. Des lapins facétieux acrobates en roue libre. Des tigres bondissants. Des chèvres en équilibre pyramidal dans un exercice de haute voltige.

Un cirque ? Oui mais pas n’importe quel cirque ! Le cirque d’aujourd’hui et de demain. Un cirque ou seul l’animal humain se donne à voir.

Cirque-du-soleil-LLPAAUn cirque qui renouvelle le genre et provoque l’enthousiasme dans le monde entier. Un cirque passerelle entre les cultures et les peuples. Un cirque où l’homme et la technologie se fondent dans un pas de deux.

Des trésors d’inventivité, de créativité, de défi à l’apesanteur et de don de soi voilà le cocktail détonnant que nous donne à voir un cirque dans lequel l’ homme se transcende.

Un endroit où les spectateurs retiennent leur souffle, pressentant que la prouesse incroyable qu’ils viennent de voir n’est qu’un avant-goût d’ une autre encore plus bluffante qui leur arrachera un « oh » de stupéfaction et de ravissement.

Cirque-Phenix-Empereur-de-Jade-LLPAAUn lieu où l’on peut se laisser emporter et submerger par l’émotion d’assister à quelque chose de beau.

Merci à tous ces artistes qui arrivent à nous faire vibrer à l’unisson en nous faisant oublier les innombrables heures de travail et d’abnégation que représentent leurs numéros tous plus éblouissants et dangereux les uns que les autres.  » Oh temps suspend ton vol « .

L’homme de cirque n’est jamais aussi beau que lorsqu’il a la grandeur de ne pas contraindre et avilir une autre espèce afin de divertir et émerveiller.

 « La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté, en toute liberté, qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l’humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu’il échappe à notre regard), ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et c’est ici que s’est produite la faillite fondamentale de l’homme, si fondamentale que toutes les autres en découlent ». Milan Kundera – « L’insoutenable légèreté de l’être ».

En bref, vous l’aurez compris des spectacles tels que celui du « Cirque Phenix » : jade…or !

Chris Dyn

LLPAA remercie cet auteur à la plume sensible et sincère pour nous avoir permis de publier ce texte, bel hommage aux cirques sans animaux.

A LIRE DE TOUTE URGENCE : l’excellente enquête du journaliste Pierrick de Morel, « Vers un cirque sans animaux sauvages ? ».

Pierrick de Morel analyse la situation actuelle du cirque dans l’hexagone, enquête dans laquelle vous pourrez retrouver notamment des vidéos de reportages, ainsi que les témoignages et explications de personnalités pro ou anti cirque avec animaux : du côté des circassiens à l’ancienne, Gilbert Edelstein, directeur du cirque Pinder, du côté des défenseurs des animaux, Véronique Papon, de l’association Code Animal, Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, ou encore Nicolas Delon, spécialiste de l’éthique animale.

« En mars prochain, la Belgique va rejoindre la liste Logo France Culturedes pays interdisant totalement ou partiellement les spectacles qui mettent en scène des animaux sauvages. Une nouvelle qui offre l’occasion de se pencher sur le cas français. »

La suite de l’article sur le site de France Culture…