A LA TRACE – Opus n°2 de l’association Robin Des Bois

A LA TRACE : sur la piste de celles et ceux qui malmènent les animaux sauvages menacés d’extinction et en tirent en marge de la légalité internationale des profits petits ou exorbitants.

La volonté de l’Association Robin des Bois est de proposer tous les 3 mois un panorama mondial et décloisonné des événements liés au braconnage des animaux protégés par les conventions internationales et les réglementations nationales. Les trafics d’animaux ou de leurs sous-produits se faufilent dans l’obscurité comme les armes, les drogues, la fausse monnaie, en empruntant toutes les voies possibles de transport.

A-LA-TRACE-opus-2-Association-Robin-des-bois-LLPAALe socle transnational de la réglementation du commerce international des espèces sauvages menacées est la Convention de Washington entrée en vigueur en 1975. Cette Convention est plus connue sous le nom de CITES.

Annexes-CITES-Robin-Des-Bois-LLPAATous les évènements cités et explicités dans A la Trace sont en infraction avec l’une des trois annexes de la CITES ou avec la réglementation  nationale de ses États membres.

D’autres instruments légaux internationaux telle la Commission Baleinière Internationale sont aussi dans le jeu.

La documentation provient de la presse mondiale consultée par l’équipe de Robin des Bois et du réseau international d’ONG dédié à la protection et au respect de la faune sauvage, notamment le Species Survival Network et les ONG locales qui depuis le monde entier prennent des risques en émettant des signaux d’alarme pour mettre en lumière la lucrative autant que cruelle criminalité envers la faune sauvage.

A LA TRACE veut aider à faire la lumière sur les circuits transfrontaliers des cornes, de l’ivoire, des plumes, des écailles, des bois de cerf et des animaux vivants, ces migrants involontaires arrachés à leurs milieux naturels. A LA TRACE observe les itinéraires, les fréquences, les connivences, les récidives, les cours des matières et les pratiques des trafics. A LA TRACE suit pas à pas les tactiques et les techniques des braconniers et des trafiquants.

De la plume même de Robin Des Bois : « sans prétention à l’exhaustivité, c’est dans la régularité et au bout de 2 à 3 années qu’A LA TRACE prouvera à tous son utilité ».

A-LA-TRACE-opus-1-Association-Robin-des-bois-LLPAA

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s